3. Choisir un bouquin.

Lisez les passages ci-dessous et écrivez dans quel genre du livre on peut trouver ces extraits. Remplissez le tableau.

• un roman sentimental
• un recueil de poèmes
• un roman policier
• un roman de science-fiction

ExtraitLire
1
2
3
4

1. La plupart dés randonneurs étaient déjà assis, lançaient leurs grosses chaussures ou bouclaient leur sac à doc. De temps ел temps, ils s'arrêtaient pour observer la surprise de nouveaux arrivants et riaient de leur expression. Une femme fut prise de tremblement nerveux en découvrant le paysage et cria qu’elle avait le vertige. Il fallut la rassurer elle était seulement, comme tout le monde, déroutée par l’espace ouvert et la lumière naturelle. Les autres lui firent remarquer les parois de verre qui entouraient la salle de tous côtés et formaient une immense voûte loin au-dessus des têtes. C’étaient bien les mêmes parois qui couvraient la ville et en faisaient une zone de sécurité. Ils parvinrent ainsi à la calmer.

«Globalia», par Jean-Christophe Rufin

2.

Mon rêve familier

Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant
D'une femme Inconnue, et que j’aime, et qui m’aime,
Et qui n’est, chaque fois, ni tout à fait la même
Ni tout à fait une autre, et m’aime et me comprend
Car elle me comprend et mon cœur, transparent
Pour elle seule, hélas! cesse d’être un problème
Pour cite seule, et les moiteurs de mon front blême,
Elle seule les sait rafraîchir, en pleurant.
Est-elle brune, blonde ou rousse? Je l’ignore.
Son nom? Je me souviens qu’il est doux et sonore
Comme ceux des aimés que la Vie exila.
Son regard est pareil au regard des statues,
Et, pour sa voix, lointaine, et calme, et grave, elle a
L'inflexion des voix chères qui se sont tues.

Paul Verlaine

3. Le sixième jour, je vis Cyril pour la première fois. Il longeait la côte sur un petit bateau à voile et chavira devant notre crique. Je l’aidai à récupérer ses affaires et, au milieu de nos rires, j’appris qu’il s’appelait Cyril, qu’il était étudiant en droit et passait ses vacances avec sa mère, dans une villa voisine. Il avait un visage de Latin, très brun, très ouvert, avec quelque chose d’équilibré, de protecteur, qui me plut. Pourtant, je fuyais ces étudiants de l’Université, brutaux, préoccupés d’eux-mêmes, de leur jeunesse surtout, y trouvant le sujet d’un drame ou un prétexte à leur ennui. Je n’aimais pas la jeunesse. Je leur préférais de beaucoup les amis de mon père, des hommes de quarante ans qui me parlaient avec courtoisie et attendrissement, me témoignaient une douceur de père et diamant. Mais Cyril me plut.

«Bonjour, tristesse», par Françoise Sagan

4. Madame, Je vous prie de passer d'urgence à mon bureau pour affairé vous concernant. Commissaire Borel
— Pour affaire vous concernant? Je ne comprends pas. dit Eve.
— Moi non plus, avoua Leprat.
La lettre à la main, il s’assit lourdement dans un fauteuil, relut la formule.
Affaire vous concernant... Commissaire Borel...
— Ils savent la vérité, dit-elle. Ils ont reçu une lettre.

«A cœur perdu», par Boileau-Narcejac

СКАЧАТЬ ОТВЕТ
Наверх
© 2017—2021 Wikistory.ru Все права защищены.