7. Le passé composé et le passé simple.

Lisez l'extrait du roman. Trouvez les verbes au passé simple et au passé composé, dites leur infinitif, expliquez leur emploi.

Au commencement du mois d'août de cette année, Eugénie était assise sur le petit banc de bois où son cousin lui avait juré un éternel amour. La pauvre fille se complaisait en ce moment à repasser dans sa mémoire les grands, les petits événements de son amour, et les catastrophes dont il avait été suivi. En ce moment, le facteur de la poste frappa, remit une lettre à madame Cornoiller, qui vint au jardin en criant:
— Mademoiselle, une lettre!
Elle la donna à sa maîtresse en lui disant:
— C'est celle que vous attendez?
Ces mots retentirent fortement au cœur d'Eugénie.
— Paris!... C'est de lui! Il est revenu.
Eugénie décacheta la lettre en tremblant.
«Ma chère cousine...»
— Je ne suis plus Eugénie, pensa-t-elle; et son cœur se serra.
«Vous...»
— Il me disait tu!
Elle se croisa les bras, n'osa plus lire la lettre, et de grosses larmes lui vinrent aux yeux. Elle lut toute la lettre que voici:
«Ma chère cousine, vous apprendrez, je le crois, avec plaisir, le succès de mes entreprises. Vous m'avez porté bonheur, je suis revenu riche... Oui, ma chère cousine, malheureusement pour moi, le moment des illusions est passé. Que voulez-vous, en voyageant à travers de nombreux pays, j'ai réfléchi sur la vie. D'enfant que j'étais au départ, je suis revenu homme au retour. ...non, je ne dois point vous tromper. Il s'agit, en ce moment, pour moi, d'une alliance qui satisfait à toutes les idées que je me suis formées sur le mariage...»

Honoré de Balzac, «Eugénie Grandet»

СКАЧАТЬ ОТВЕТ
Наверх
© 2017—2021 Wikistory.ru Все права защищены.